La réalité virtuelle

Invirtuo_Entete_Vide

La réalité virtuelle constitue une technologie qui permet à une personne de naviguer à l’intérieur d’un environnement en trois dimensions recréé artificiellement, et ce en temps réel. À l’aide d’une paire de lunettes avec deux écrans intégrés (appelée visiocasque) et d’un capteur de localisation, le client se voit donc immergé dans un environnement virtuel afin de pouvoir y vivre des expériences curatives.

Pourquoi cela fonctionne dans la vraie vie si c’est virtuel ?La réalité virtuelle dépasse le réel

On peut être surpris d’apprendre que d’affronter nos peurs en réalité virtuelle se généralise pour de vrai, dans la vrai vie. En fait, tout s’explique quand on analyse cela sous l’angle du fonctionnement mental et du cerveau. Vous est-il déjà arrivé d’avoir peur pour rien, d’avoir cru voir ou entendre un intrus et cela vous a fait penser au pire et frémir sans raison? Pas besoin de souffrir d’un trouble d’anxiété pour vivre cela! Dans des situations de stress intense, les émotions (comme la peur) et les sensations physiques nous envahissent tellement que nous n’arrivons plus à penser de façon rationnelle… que la situation soit réelle ou non. Quand l’anxiété et la peur deviennent assez intenses pour nuire au fonctionnement quotidien de la personne qui en souffre, on parle alors de trouble d’anxiété et, dans ces cas, l’imagination et les émotions  nous jouent parfois des tours. Une personne phobique des araignées, par exemple, n’a pas besoin de voir une vraie araignée pour être anxieuse; seule une image d’araignée, un film sur les araignées ou parfois même juste un point noir au plafond ou la pensée de voir une araignée sont assez pour créer de l‘anxiété. La même réaction se produit pour toutes les autres phobies et troubles anxiété, que ce soit la peur de parler en public, l’agoraphobie, la peur des vols en avion.

Lorsque, dans le cerveau, le centre des émotions perçoit quelque chose qui est associé à ce qui nous fait peur, il déclenche automatiquement une réaction d’alarme. Parfois la réaction d’alarme est justifiée, parfois elle ne l’est pas. Mais reste que cette information arrive au centre des émotions en 12 millièmes de seconde, soit 7 millièmes de seconde plus vite que le temps nécessaire pour passer par le centre responsable de l’analyse logique. La réaction de peur est donc extrêmement rapide et implique les émotions un peu avant d’impliquer la logique.

Les connaissances actuelles nous permettent de croire que la réalité virtuelle tire son efficacité de cette différence entre les émotions et la logique. Les personnes qui ont une peur sont hypersensibles à certains détails précis, et ceux-ci déclenchent une peur irrationnelle dès qu’ils sont perçus, qu’ils soient vrais ou virtuels. La réalité virtuelle permet donc de recréer l’essentiel d’une situation afin de déclencher la réaction de peur, à un niveau thérapeutique acceptable et ainsi permettre au client d’apprendre à la contrôler et encoder dans sa mémoire émotionnelle que la situation n’est pas dangereuse. Des études ont par ailleurs démontré que le réalisme des images en réalité virtuelle semble moins important que le fait d’avoir l’impression d’être « là » à l’intérieur de l’environnement virtuel, phénomène que l’on appelle « sentiment de présence ».

Y’a-t-il des limites à l’utilisation de la réalité virtuelle en psychothérapie ?

Le potentiel de la réalité virtuelle est théoriquement illimité; il est possible de recréer à peu près n’importe quelle situation ou objet. Toutefois, l’accessibilité aux environnements virtuels, à ce jour, est restreinte à cause du coût relié à leur création ainsi que le coût élevé pour se les procurer. Cliniques et Développement In Virtuo travaille conjointement avec la Chaire de Recherche en Cyberpsychologie Clinique pour créer de nouveaux environnements virtuels à des fins thérapeutiques et les mettre en marché à moindre coûts. D’ici quelques années, Cliniques et Développement In Virtuo pourra offrir des logiciels de réalité virtuelle pour traiter une panoplie de troubles d’anxiété. D’ici là, les frontières actuelles des applications de la réalité virtuelle sont repoussées peu à peu chaque jour, et ce grâce à des travaux effectués un peu partout dans le monde.

Il important d’insister que pour nous, chez Cliniques et Développement In Virtuo, la réalité virtuelle ne représente qu‘un outil complémentaire en psychothérapie et n’enlève rien aux fondements de la thérapie traditionnelle. Sans les connaissances et l’expérience requise chez le psychologue compétent, la réalité virtuelle à elle seule ne serait pas efficace. Notre mission à Cliniques et Développement In Virtuo est d’offrir aux clients et aux professionnels de la santé des outils efficaces pour aider à se débarrasser des problèmes de santé mentale une fois pour toute.

Advertisements